Tire la chevillette, la bobinette cherra…

Concours pour la construction d’une piscine scolaire et publique à Saint-Prex

Maître d’ouvrage
Commune de Saint-Prex

Type de concours
Concours à un degré à procédure ouverte

Calendrier
2015

 

Le programme et l’implantation peuvent tous les deux être résumés par un mot simple reflétant l’idée phare du projet, à savoir ; la « compacité ».

Cette dernière, accentuée par la sobriété d’un volume orthogonal, permet au projet de se positionner de manière très précise dans un site hétéroclite. L’emplacement de la piscine permet d’éclaircir les différents rapports entre chaque entité. Deux places sont alors créées, répondant ainsi au double usage de la piscine, le public et le scolaire. De plus, le projet profite du réaménagement du secteur afin de proposer une nouvelle place de dépose pour les élèves. Celle-ci permet d’assurer la sécurité de ces derniers étant donné sa communication directe à la place publique. L’entrée de la piscine, traitée par un angle entièrement vitré, offre une visibilité depuis les différents accès du complexe.

En ce qui concerne le programme, l’imbrication des espaces permet au projet de répondre à cette notion de compacité. Pour ce faire, les deux bassins sont traités avec des hauteurs différentes, à l’échelle de leurs dimensions. Ceci permet de placer une partie du programme en-dessus du petit bassin.

La composition simple et efficace du plan permet de dégager des vues entre la zone «sèche» et la zone «humide». Ce dernier aspect est présent tout au long du parcours de l’utilisateur. Un système de circulation centrale est utilisé afin de regrouper le flux vertical en un seul point du plan. Ce dernier permet également des relations visuelles entre les deux zones.

Concernant les ouvertures, l’éclairage du rez-de-chaussée est géré par le biais de percements verticaux. A l’étage, de grands bandeaux horizontaux offrent un apport de lumière conséquent. Cette distinction entre les deux niveaux permet ainsi aux utilisateurs de garder une certaine intimité dans les bassins tout en bénéficiant d’une lumière naturelle généreuse.

Finalement, le traitement de la façade est fidèle à cette distinction entre les deux niveaux. L’effet de socle, caractérisé par l’aspect massif du rez-de-chaussée, permet de répondre aux différentes situations générées par la pente du terrain. Concernant l’étage, une stratification de la façade offre une harmonisation du volume bâti en dissimulant les grandes ouvertures horizontales.